jeudi 30 mai 2024

Le CICC pour plus de valeur-ajoutée au cajou dans les pays associés!!!

FR EN PT
  • qxif-facebook-square
  • qxif-twitter-square
  • qxif-youtube-square

Sous la co-présidence des Ministres Mamadou Sangafowa Coulibaly de l’Agriculture et du Développement rural et Jean-Claude Brou de l’Industrie et des Mines de la Côte d’Ivoire, le Conseil du Coton et de l’Anacarde a organisé le premier Conseil des ministres des pays du Conseil international consultatif du cajou le 29 septembre 2017 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Les ministres d’une dizaine de pays producteurs ont pris part à cette première session du conseil des ministres du CICC. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée Bissau, de la Guinée Conakry, du Sénégal, de la Tanzanie, du Togo et du Mali.

Cette rencontre qui a permis d’enregistrer l’adhésion de deux nouveaux membres (Mali et Guinée Conakry), a été l’occasion pour les représentants d’examiner et de valider les projets de documents d’opérationnalisation du CICC et de son Secrétariat Exécutif à savoir entre autres, le règlement intérieur, l’organigramme, le programme de travail, le budget et le mode financement de l’institution sur les trois prochaines années.

Ce premier conseil des ministres a aussi adopté une approche de gestion du Secrétariat Exécutif et a pris connaissance de l’Accord de Siège qui permet à la Côte d’Ivoire d’abriter le siège du CICC. A l’ouverture de l’événement le ministre Jean-Claude Brou n’a pas manqué de féliciter le dynamisme de son collègue Mamadou Sangafowa Coulibaly relativement à la création et à la mise en œuvre de cette institution qui est « un instrument essentiel pour la promotion et le développement du secteur du cajou ». Pour le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines qui a appelé d’autres pays producteurs à rejoindre le CICC, il importe d’inverser la tendance quant au défi de la transformation dans la mesure où l’Afrique n’excède pas les 10% de transformation alors qu’elle produit plus de la moitié de la production mondiale de cajou (1,5 millions de tonnes) dont la palme revient par ailleurs à la Côte d’Ivoire (plus de 700 mille tonnes).

En prélude à cette première session du conseil des ministres du Conseil International Consultatif du Cajou (CICC), une réunion d’experts de ladite organisation s’est tenue ce jeudi à Abidjan. Ces experts, une quarantaine, représentants les ministres de l’agriculture, du commerce et de l’industrie des 12 pays membres du CICC invités ont planché sur les projets des documents soumis à la validation du Conseil des Ministres du 29 septembre 2017.

Une présentation des projets de documents a été faite par un facilitateur pour ouvrir les débats sous la conduite d’un présidium mis en place par les participants.

abidjan1

 

Ouverture de la réunion des experts en prélude au premier Conseil des Ministres du CICC à Abidjan le 28 septembre 2017.

abidjan2

 

Photo de famille de la réunion des experts en prélude au premier Conseil des Ministre du CICC le 28 septembre 2017 à Abidjan

abidjan3