mercredi 06 décembre 2023

Le CICC pour plus de valeur-ajoutée au cajou dans les pays associés!!!

FR EN PT
  • qxif-facebook-square
  • qxif-twitter-square
  • qxif-youtube-square

Le Ghana a adhéré au CICC et signé sa Convention constitutive le 5 Juillet 2017 à Abidjan, par l’intermédiaire de l’Honorable William Agyapong Quaittoo, Ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture. Après la création du CICC, le Ghana a participé à toutes les sessions du Conseil des Ministres de l’Institution, à l’exception de celle organisée à Ouagadougou en décembre 2019.

Actuellement, siègent au Conseil des Ministres au titre du Ghana, conformément à la Convention constitutive de l’Institution, l’Honorable Dr. Bryan Acheampong, Ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation et l’Honorable Kwabena Tahiru Hammond, Ministre du Commerce et de l’Industrie.

Profil économique, social et environnemental

Le Ghana est un pays d’Afrique de l’Ouest avec une superficie de 238.530 km² pour un pourcentage de terres agricoles de 35,1%. La population est estimée en 2021 à 31.732.128 habitants pour une croissance démographique de 2,1%. Le PIB mondial et le PIB par habitant sont respectivement de 77,59 milliards USD et 2.445,3 USD en 2021, selon la Banque mondiale. Le climat du Ghana est tropical, avec deux saisons principales: la saison humide et la saison sèche. Le nord du Ghana connaît sa saison des pluies d’avril à la mi-octobre tandis que le sud connaît sa saison des pluies de mars à mi-novembre. Le climat tropical du Ghana est relativement doux pour sa latitude. L’harmattan, un vent sec du désert, souffle sur le nord-est du Ghana de décembre à mars, abaissant l’humidité et provoquant des journées plus chaudes et des nuits plus fraîches dans le nord. Les quantités de pluies chutent de plus de 2.000 mm dans le sud à 900 mm dans le nord. Le Ghana est subdivisé en cinq zones agroécologiques classées en zone de savane côtière, zone de forêt dense, zone de forêt sèche, zone de transition et zone de savane. Les conditions écologiques des trois dernières zones du pays sont favorables à la culture de la noix de cajou.

Le secteur du cajou en bref

La noix de cajou est principalement produite dans 13 des 16 régions du Ghana, bien qu’on la trouve principalement dans les régions de Bono, Bono-Est, Savane, Nord, Nord-Est, Oti,  Volta,  Haut-Orient et Haut-Ouest. En vue de promouvoir le secteur des produits fruitiers au Ghana, de réduire la pression foncière et de contrôler leur environnement grâce à la disponibilité de statistiques fiables, le Parlement a adopté le 28 décembre 2019 la loi portant création  de l’Autorité de développement des cultures arboricoles (TCDA) qui devient un cadre réglementaire et institutionnel pour développer  et réglementer  la production, la transformation et la commercialisation de six cultures arboricoles, y compris le cajou. Pour marquer la volonté du gouvernement de soutenir la réforme, le mardi 29 septembre 2020, dans ce qui est devenu l’initiative la plus importante dans le secteur de l’arboriculture à ce jour, le président du Ghana, Nana Addo Dankwa Akuffo Addo, a officiellement inauguré le siège de TCDA à Kumasi. Au Ghana, les superficies couvertes par les plantations sont estimées à plus de 234.171 hahectares pour une production d’environ 200.000 tonnes à la saison 2021/2022. Le nombre de producteur est estimé à 200.000 dont 10% sont constitués de femmes. Le Ghana a les rendements de production les plus élevés d’Afrique de l’Ouest de l’ordre  de 900kg/ha grâce aux efforts de recherche et de vulgarisation visant à promouvoir la production du cajou. A ce jour 08 unités de transformation ont été installées pour une capacité cumulée de 65.000 tonnes avec taux d'utilisation estimé en 2022 à 49,93 %.  Le Ghana a exporté un Volume de noix brutes équivaut à 199.977,2 tonnes au prix bord champ de 6,5 GH₵/kg.

Organisation du secteur

Au Ghana, la « Tree Crop Development Authority »  (TCDA) est l’autorité de réglementation ou de gouvernance pour les secteurs des cultures arboricoles , y compris le cajou. La TCDA est placée sous l’autorité administrative du Ministère chargé de l’agriculture. Outre cet organisme de régulation, le secteur est principalement soutenu, d’une part, par le Ministère chargé de l’agriculture pour les aspects de production et d’autre part par le Ministère chargé du commerce et de l’industrie pour la transformation et la commercialisation. Les acteurs privés du secteur sont regroupés en associations, notamment  l’Association des transformateurs de noix de cajou du Ghana (ACPG), l’Association des négociants et exportateurs de noix de cajou, l’Association des producteurs de noix de cajou et le Conseil du cajou du Ghana (CCG), qui est l’organisme faîtier mère du secteur.

Incitations à la promotion de la noix de cajou

Pour promouvoir durablement le secteur du cajou, le Ghana a pris un certain nombre de mesures, notamment :

  • L’environnement favorable facilité par le gouvernement ;
  • La distribution nationale de semis améliorés aux producteurs ;
  • Le soutien solide à la recherche ;
  • Le fort soutien à la vulgarisation;
  • La fixation du prix minimum;
  • La recherche et développement variétal;
  • L'appui technique à l'agriculteur;
  • L'enregistrement du continu de tous les acteurs par biométrie;
  • La réglementation de la qualité des exportations initiée;
  • Le soutien aux transformateurs locaux pour sécuriser le stock de RCN pour la transformation;
  • Le soutien aux transformateurs locvaux avec des subventions..

Projets et programmes de promotion de la noix de cajou

Projets et programmes

Période d’exécution

Sources de financement

Domaines d’intervention

Institution d’exécution

Budget prévisionnel (USD)

Projet de développement de la noix de cajou

2002-2010

BAD

Toute la chaîne de valeur

Ministère de l’alimentation et de l’agriculture

15.543

La coopération trilatérale

2017-2019

CRAIE

Recherche sur la noix de cajou et transformation des pommes

Ministère de l’alimentation et de l’agriculture

789,297.00

Planter pour l’exportation et le développement rural (PRDE)

2017- Date

Gog

Production

Ministère de l’alimentation et de l’agriculture

40,441,689.29

MOVE/GIZ (ex-ComCashew)

2009

BMGF

Toute la chaîne de valeur

GIZ

ND

Remarque : Le projet du PRDE couvre toutes les cultures arboricoles, y compris la noix de cajou.

Institutions et personnes représentant la CCPI

Le Ghana est représenté au sein de la CCPI par :

  • Le Ministère de l’alimentation et de l’agriculture. Représentant : M. JERRY J. ANIM, Directeur adjoint de l’agriculture, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Le Ministère du commerce et de l’industrie. Kwesi Ofori Antwi,  Directeur adjoint, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Situation géographique de la production de noix de cajou

gh